Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:19


Au bout de leurs ongles
sèche la peau des contemporains:

    un vieil épiderme,
    qu'épousait un derme mou,
    ces tissus gris
    qu'ils auraient dû remplacer,
    de toutes façons.


Entre leurs dents,
des restes de leurs cornes,
toutes striées de luttes,
    qu'ils auraient fini par user,
    de toutes façons.

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 18:57


Les gens se dénudent; ils laissent
pendre leurs peaux
pour extraire le charme local qui les habite.

Leur dos comporte de grands cernes
qui tombent tristement,
chargées d'âges et de graisses.
Mais leurs remous rassurent,
parlent d'une satièté méritée,
ils ignorent les tas d'os qu'ils remuent.

Leurs enfants sages
divisent des fratries en équipes
et s'affrontent.
Ils subdivisent leurs clans
en entiers,
et des poussières;
leurs comptes sont toujours impairs,
celui qui reste s'inquiète.

Les bébés trempent,
bien décorés.
Ils ignorent encore toutes les menaces
du marchand de sable,
des rouages dentés,
de la nappe d'hydrocarbure qui flotte à cent mètres.

 

(été 2003 ?)

 

P.S: il y avait vraiment un gars avec un mégaphone sur un canot pneumatique,

qui gueulait, exactement comme on vend des chouchous,

qu'il ne fallait pas trop s'éloigner du rivage à cause de la nappe d'hydrocarbure.

Et il y avait vraiment des bébés qui flottaient.

(comme de vrais morceaux de fruits dans le yaourth)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 10:01

Comme ça glisse et
   que ça fuit,

et que je penche et
   que je traîne ;

je cherche à figer,
figer des idéaux,
qui s'éventrent les uns les autres.


Comme ça coule et
    que j'éponge,

comme ma collection grandit
    et devient monstre,

je la nourris de ma lymphe,
je le nourris de mes bras,
    car il faut bien qu'il mange.

 

 (2003 ?)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:58

Abondance de spasmes,
et d'élans
pour un circuit fermé.

Le système s'auto-alimente,
et s'auto-emmerde.

Terrains impraticables,
car scellés dans le cerveau.

Il y en a encore
des choses à clamer
_un peu d'intense,
_un peu d'énorme
_des bouts d'ampleur
_des morceaux
_des éclats
_des fragments
_les monceaux d'inconsistances dont se nourrissent le cœur et le cerveau.


(je n'ai pas le cœur contagieux.)

(28 février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 22:23

Demain, puisque je suis vide,
Je fabriquerai un peu de poète.

             _J'ai déjà cinq têtes de poète
               à fixer sur cinq corps de poète.

Esperons que mon clône soit efficace,
et qu'il se répande,
acide,
lyrique,
souverain.
           
Je lui ai même fabriqué un monde,
un monde spécial, pour qu'il erre,
se traîne et soit malheureux.
Un monde terrible,
juste pour lui,
pour qu'il promène son malaise,
amer.

(28 février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 14:03

Trêve de dilution:
ajuste ton ossature,
comble tes veines de sable frais
rassemble tes pierres,
tes conserves et tes membres.

Saisis l'impulsion,
reste électrocuté.
Acclame la folie qui te gagne.
Invoque la densité,
Fabrique le nord et l'ouest.

Creuse ta chair,
Garde ta peau et résonne,
tresse du muscle,
noue du nerf,
et parsème
ton champ
de vision.

 

(février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 14:01

J'use mes yeux_par connexion.
    pendant que le métal trempe.
J'use de neurones_par connexion
      pendant que l'acide ronge.
J'use de poumons_par inhalation.
J'use et je m'use_par combinaison.

 

(février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 12:21


Pendant que l'ombre avance,
    le soleil tinte
et derrière moi,
    mon ombre court toujours.

Quand elle veut m'écraser,
    je bondis.
                _ c'est facile.
        Il faut juste y penser.

Si jamais je m'aperçois que j'ai une enclume à chaque pied,
je prends mon élan et je les fais rouiller.
               _ c'est difficile.
        Il faut juste s'acharner.

Pendant que l'ombre galope,
je cours toujours,
une demie enclume à chaque pied.

 

(février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 12:17


Donc, dans le crâne, la place est prise.
Trop de choses émettent,
et les connexions grillent.
La corrosion des réseaux vibre et s'amplifie.
L'émission que je perçois le mieux.

Donc, dans la tête,
l'acide vibre, grille, et rempli.
Pendant que le métal trempe.
Et s'oxyde.

 

(20 février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 12:15

Le fer, l'acier, partout,
fier comme un trophée
aime se laisser admirer par le peuple qu'il emprisonne.
Il rayonne et reluit, et s'il pouvait s'étendre d'avantage, il le ferait.

Mais partout déjà, les villes ont rejoint d'autres villes.
Le métal, vertical, a la fonction d'être juste. il tranche.
il délimite, balise, trace.

 

(février 2003)

Repost 0
Published by Mu - dans Textes
commenter cet article

Le Blog De Mu

  • : lithium.X.Y.U. - Le blog de Mu
  • lithium.X.Y.U. - Le blog de Mu
  • : Euh... La cosmogonie de vidéos d'animation ? Les brouillons, notes, storyboards, dessins, photos, images, textes qui génèrent une vidéo d'animation (stop motion)... ou pas.
  • Contact

Recherche

Catégories